MENU

#Newsletter n°9 : entretien avec Gilles Buisson et Willy Morscheidt, ingénieurs pédagogiques RACINE ParisTech

affiche Racine paristech

Entretien avec Gilles Buisson (École des Ponts ParisTech) et Willy Morscheidt (MINES ParisTech – PSL), ingénieurs pédagogiques RACINE ParisTech

Comment le réseau RACINE s’est-il adapté à la pandémie en 2020 ?

Comme tout le monde, nous avons été surpris par la crise sanitaire qui bouleverse nos établissements respectifs. Dans un premier temps, devant l’urgence de la situation, chaque correspondant des établissements du réseau a été en première ligne pour mettre en place la continuité pédagogique au sein de sa structure. En conséquence, les ateliers qui devaient se dérouler en présentiel de mars à juin 2020 n’ont pas eu lieu. Pour autant, nous avons mis en commun nos expériences respectives et avons décidé de transformer tous les ateliers prévus en présentiel en ateliers à distance à partir de juillet 2020 afin de répondre aux besoins considérables et urgents des enseignants pour adapter leurs cours à la distance et à l’hybride à la rentrée 2020.

Quels besoins les enseignants-chercheurs ont exprimé dans ce contexte ?

Les circonstances inédites de la crise sanitaire ont conduit les enseignants-chercheurs à réinterroger leurs pratiques pédagogiques fondées essentiellement sur le présentiel pour les transposer à distance, voire les transformer en de nouvelles pratiques. Cela se traduit par un ensemble de questions fondamentales autour desquelles nous avons réorganisé notre offre d’ateliers pédagogiques en distanciel : comment scénariser son cours avec les outils numériques à distance ? Comment articuler ses activités pédagogiques dans des phases de distance synchrone ou asynchrone ? Comment créer de l’interactivité à distance et soutenir la motivation des étudiants ? Comment évaluer les étudiants à distance ?

Vous avez animé l’atelier « Scénariser son enseignement à distance ou hybride » au début de l’été 2020 en distanciel, quelles leçons en tirez-vous en tant que formateurs ?

Lorsque nous avons retravaillé l’atelier « Scénariser son enseignement à distance ou hybride », nous avons appliqué un principe central dans le réseau RACINE qui veut que ce que l’on enseigne est indissociable de la manière dont on l’enseigne. Autrement dit, pour former les enseignants à proposer des cours à distance interactifs, il faut les mettre eux-mêmes dans des situations interactives à distance pour qu’ils comprennent ce que vivent les élèves. L’idée à retenir est que l’interactivité à distance est possible, mais au prix d’une véritable scénarisation qui tienne compte des spécificités du distanciel ou de l’hybride. La seule transposition du présentiel prend le risque d’épuiser l’élève sur le long terme, surtout si elle prend la forme de cours magistraux de plusieurs heures.

 

Lire la newsletter

 

LES ÉCOLES de ParisTech