MENU

Semaine des cordées de la réussite : La cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » à l’honneur à Paris

Christophe Kerrero, Recteur de l’académie de Paris, a visité mercredi 20 janvier 2021 le lycée Pierre-Gilles de Gennes (ENCPB) dans le 13e arrondissement à l’occasion de la Semaine des cordées de la réussite. Tête de la cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB », qui réunit aussi trois écoles de ParisTech et sept collèges parisiens, le lycée a innové en initiant une cordée originale depuis le collège jusqu’aux grandes écoles.

 

Christophe Kerrero, Recteur de l’académie de Paris, a souhaité mettre en lumière l’originalité de la cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » qui a l’originalité de proposer des activités du collège jusqu’aux grandes écoles. Il a d’abord échangé avec les représentants des différents partenaires – ParisTech, ENCPB, collèges -, puis a rencontré les collégiens de la cordée qui étaient en salle d’expérimentation au sein du lycée.

AgroParisTech, Arts et Métiers et Chimie ParisTech – PSL participent à la cordée « Ambition Sciences ParisTech – ENCPB » pilotée par le lycée Pierre-Gilles de Gennes dans le 13e arrondissement de Paris. Les élèves tuteurs des trois écoles accompagnent les élèves de première et deuxième année en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) dans leurs domaines de compétence respectifs : ceux d’AgroParisTech en sciences de la vie et biotechnologies, ceux d’Arts et Métiers en sciences de l’ingénieur et ceux de Chimie ParisTech – PSL en chimie.

Cette cordée, dans son volet CPGE – grandes écoles, poursuit plusieurs objectifs : éviter les décrochages ; répondre aux enjeux de la diversité sociale ; développer une dynamique de réussite ; partager son expérience ; accompagner les élèves de CPGE dans leur orientation et une meilleure connaissance des écoles.

Les élèves ont commencé les séances de tutorat en novembre, à raison d’une séance toutes les deux semaines. Malgré la COVID-19, les séances de tutorat peuvent se dérouler au sein du lycée dans le respect des mesures barrières et quelques tuteurs ont assuré leur tâche en distanciel. Une trentaine de tuteurs, dont certains sont d’anciens élèves du lycée Pierre-Gilles de Gennes, encadrent ainsi environ 70 élèves de CPGE.

Dans cette première phase, les tuteurs adaptent le contenu des séances aux besoins des tutorés. Ils se concentrent sur la révision des cours, l’explication de notions scientifiques, la résolution d’exercices et les méthodes de travail. Les élèves des trois écoles de ParisTech apportent leur soutien moral aux élèves de classes préparatoires. Quelques tuteurs ont commencé à parler d’orientation, à présenter leur école ou le métier d’ingénieur. Confiance et bienveillance président à ces rencontres. Les retours sont très positifs. Les élèves de classes préparatoires, qui étaient très demandeurs, sont heureux de l’accompagnement apporté par les tuteurs qui restent à leur écoute, même en dehors des séances.  Cela leur ouvre de nouvelles perspectives, leur apporte un soutien psychologique essentiel en ces temps un peu difficiles.

Les tuteurs avaient bénéficié d’une formation le 26 novembre dernier, ce qui leur a permis de créer leur réseau et de réfléchir à la manière d’aborder et de conduire les séances de tutorat (organisation avant/pendant/après la séance ; pédagogie ; soutien psychologique ; orientation). AgroParisTech, qui participe aussi à d’autres cordées en Ile-de-France, a complété cette formation avec une autre séance sur la gestion de l’estime de soi. La cordée est donc un enrichissement à la fois pour les tutorés et pour les tuteurs qui apprennent à manager des personnes, à gérer un planning, à s’adapter à leurs interlocuteurs. Les tuteurs échangent aussi régulièrement avec l’équipe pédagogique de classes préparatoires pour ajuster le volet scientifique des séances.

Les tuteurs attendent maintenant des jours meilleurs pour inviter les élèves de classes préparatoires à visiter les écoles, partager certaines de leurs activités. Une visite est déjà en préparation aux Arts et Métiers.

Côté collèges, l’ENCPB accueille régulièrement des élèves de 7 collèges parisiens en REP+, QPV ou cité éducative – Georges Rouault (19e), Jean Perrin (20e), Gérard Philipe (18e), Guillaume Budé (19e), Boris Vian (17e), Pierre Mendes France (20e), Marie Curie (18e) – pour des séances d’expérimentation, une présentation du lycée, des métiers. Ils ont ainsi conçu et produit du gel hydroalcoolique et effectué des tests sur ce gel. Encadrés par les enseignants et des étudiants de BTS, les collégiens mènent une enquête policière scientifique à la suite d’un empoisonnement : la séance du 20 janvier était ainsi dédiée à une étude cytologique du sang. Choisis pour leur appétence pour les sciences, leur potentiel, leur motivation, les collégiens viennent avec enthousiasme à chaque séance.

Bref, une cordée qui emporte l’adhésion de tous – établissements, enseignants, tuteurs, tutorés, parents –, et suscite l’enthousiasme !

 

 

 

LES ÉCOLES de ParisTech